Le mouvement Movember

Prépubère, feuillu, frisé, avec un crayon ou un fer à cheval, à la Dalí ou à la Cantinflas... et s'il nous en manque en chemin... eh bien, cheveux à la mer.

S'il y a un mois où le protagoniste est la moustache, c'est en novembre.
Aujourd'hui, on vous explique pourquoi.

La Movida del Movember : sauver des vies par les cheveux

Tout a commencé en 2003 lorsqu'un groupe de 30 collègues australiens ont décidé de se laisser pousser la moustache afin de sensibiliser et de financer la recherche sur les trois principales causes de mortalité masculine : le cancer de la prostate, le cancer des testicules et le suicide.

Certaines données comme celle-ci :

L'OMS estime que chaque année 510 000 hommes meurent par suicide dans le monde, un toutes les minutes. Seulement en Espagne 10 personnes se suicident chaque jour (pas besoin de sortir la calculatrice, une toutes les 2h30) et 7-8 sont des hommes.

Chaque année, 899 000 cas de cancer de la prostate sont diagnostiqués dans le monde. +35 000 cas et +6 000 décès rien que dans notre pays (un décès toutes les 90 minutes, qui dure un chapitre de La Isla de Las Tentaciones sans publicité).

Le cancer du testicule est le plus fréquent chez les jeunes hommes (15-35 ans). Chaque année, plus de 1 300 nouveaux cas sont détectés en Espagne.

Les hommes meurent 4,5 ans plus tôt que les femmes.

Et, évidemment, la plupart de ce qui précède... évitable en se basant sur la sensibilisation à l'importance des bilans de santé, des visites chez le médecin et en demandant de l'aide sans crainte

Ainsi, 5 millions de personnes ont déjà rejoint le mouvement Movember, qui a +1 250 projets financés dans le monde et qui espère réduire de 25% le nombre d'hommes qui meurent prématurément d'ici 2030.

Maintenant bien…

Bien qu'ils disent que là où il y a des cheveux, il y a de la joie, tout n'a pas été sourire pour le Movember. Méfiez-vous de la haine qui y est associée

Certaines choses qui n'aiment pas un cheveu de Movember

● Les privilèges. Seuls les pays riches (comme l'Allemagne, les USA, le Royaume-Uni, ...) rejoignent le mouvement. Être un homme blanc cis qui se laisse pousser la moustache et récolter des fonds… est un peu un privilège en soi.

● L'écart entre les sexes. Le fait et l'histoire sont qu'il y a une sous-recherche sur les maladies "des femmes" vs. "des hommes".

● Opportunisme. Ironique que les vendeurs de rasoirs essaient de nous tromper pour obtenir un morceau de la cause chaque novembre

● Et enfin... le manque de concentration sur d'autres aspects de la santé. S'il s'agit de "changer le visage de la santé des hommes", nous devrions parler sans mâcher nos mots (pour n'en citer que quelques-uns) également de la stigmatisation actuelle du VIH, des comportements à risque et de la violence en tant que réponse automatique aux mouvements émotionnels qui ne nous savoir gérer les conséquences de ne pas demander de l'aide à temps pour cause de "faute" de comportements "masculins" appris,...

Au-delà de la moustache - changer le visage de (vous) la santé des hommes

Dans tous les cas; Tout mouvement appelé à élargir les points positifs du karma nous semble superlatif. Et nous trouvons encore plus merveilleux de changer le monde... en commençant par soi-même.

Alors dans un mois comme celui-ci, nous voulions seulement terminer en proposant un #challenge ; une liste d'activités que vous devriez faire, au moins une fois ce mois-ci, à la Mr. Wonderful :

  1. Touchez vos couilles : touchez-vous (par vous-même) et laissez-vous toucher (par le médecin) comme vous le méritez littéralement.
  2. Allez boire des bières avec vos collègues : de nombreuses thérapies ont commencé dans un bar et avec un "je t'aime frère" après quelques bières de trop. Si vous n'en avez pas envie ou que vous n'arrivez pas à vous épanouir dans une chaîne... soulagez au moins vos chagrins le week-end de votre choix.
  3. Partager un mème : ce message "nous n'avons pas été piripi ensemble depuis un moment" ou "cette photo d'un chien vous représente" est la thérapie et les bouffées d'énergie positive de notre époque. Ne sous-estimez pas son pouvoir multiplicateur.
  4. Pratiquez plus à la cuillère et moins à la fourchette : il s'avère que « d'après les sondages », les hommes « ont moins de relations sexuelles que nous ne le souhaiterions ». Mais, question ouverte : et si nous parlions vraiment du besoin d'intimité avec quelqu'un au lieu de plus d'intégration ? – Et si votre prochain plan de baise se terminait avec plus d'une couverture et moins de Netflix&Chill ?
  5. Rasez-vous le rôle macho jusqu'au torse : en général, la prochaine fois que vous vous sentirez "obligé" d'avoir l'air fort, d'agir "comme le ferait un homme", de protéger, de prendre soin, de vaincre... eh bien, pensez à vous et si on en a vraiment envie ou si, avant d'être pour les autres... il faut commencer par être ok pour soi... sans attendre Movember car il s'agit de nos cheveux. Bref, quoi que vous fassiez... mettre une culotte faites-le toujours pour le plaisir et pour le visage.

PS : La publication de cette semaine n'est pas sponsorisée par nous, mais par nos amis de The Test, qui célèbrent Movember avec style et brisent les tabous autour de la santé sexuelle des hommes.   

Nous avons un tirage au sort avec eux, alors arrêtez-vous sur notre Instagram pour gagner des creampies et des critiques pour votre visage et pour votre nepe

Nous sommes bien cool,
Siwon

Related Posts

Veraniza tu entrepierna
Veraniza tu entrepierna
Veraniza tu entrepierna 🍈🍆🍈 Con el verano en pleno apogeo, las temperaturas en su punto máximo y las capas de ropa ...
Read More
Diversidades y disidencias de la media
Diversidades y disidencias de la media
Diversidades y disidencias de la media Diversidades y disidencias de la media Estamos en junio y con él, nuestra #...
Read More
3 trucos para un summer prep. de escándalo
3 trucos para un summer prep. de escándalo
3 trucos paraun summer prep. de escándalo  3 trucos para un summer prep. de escándalo  Un bronceado envidiable, b...
Read More